Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
RANDOCOPS

RANDOCOPS

Randonnées et sorties diverses entre copines.

FORT L’ÉCLUSE

Rando un peu difficile ce mardi 21 mars 2017, montée au Fort Supérieur assez raide… et descente encore plus !

Balade autour du Fort l’Écluse, fort inférieur et fort supérieur, à la découverte des berges du Rhône et du village de Collonges.

9,420 km, 3h38, dénivelé : +294 m

FORT L’ÉCLUSE
FORT L’ÉCLUSE
FORT L’ÉCLUSE

Départ du parking du Fort inférieur, en direction du hameau de Lavoux, que nous traversons avant de passer sous la ligne de chemin de fer pour descendre au bord du Rhône.

Fort inférieur

Fort inférieur

Premiers coucous, primevère officinale, Primula veris

Premiers coucous, primevère officinale, Primula veris

FORT L’ÉCLUSE
FORT L’ÉCLUSE
FORT L’ÉCLUSE

Nous remontons la rive droite du fleuve par un sentier souvent pierreux, traversé de ruisseaux canalisés par des ouvrages d’art, qui vont se jeter dans le Rhône. Puis nous remontons jusqu’au Pont Carnot.

FORT L’ÉCLUSE
FORT L’ÉCLUSE
FORT L’ÉCLUSE
La falaise nous renvoie un bel écho...

La falaise nous renvoie un bel écho...

Passage sportif de plusieurs ruisseaux

Passage sportif de plusieurs ruisseaux

FORT L’ÉCLUSE
FORT L’ÉCLUSE
FORT L’ÉCLUSE
Viaduc de Longeray

Viaduc de Longeray

FORT L’ÉCLUSE
On remarque le pendage presque vertical des couches de calcaire du Vuache, dressées par la poussée des Alpes !

On remarque le pendage presque vertical des couches de calcaire du Vuache, dressées par la poussée des Alpes !

FORT L’ÉCLUSE
FORT L’ÉCLUSE
FORT L’ÉCLUSE
FORT L’ÉCLUSE

 

De là, nous rejoignons Collonges que nous traversons, et commençons l’ascension par la rue de la Citadelle et la rue du Fortin, avant d’emprunter le Sentier du Fortin qui monte franchement vers le Fort supérieur. Plusieurs points de vue (magnifiques) émergent des buis sur le Marais de l’Étournel, le Rhône, le Salève et le Massif Alpin par temps clair (pas le cas aujourd’hui)

Ancienne gare

Ancienne gare

FORT L’ÉCLUSE
FORT L’ÉCLUSE
FORT L’ÉCLUSE
FORT L’ÉCLUSE
FORT L’ÉCLUSE
FORT L’ÉCLUSE
FORT L’ÉCLUSE
Muscari à grappes, Muscari neglectum

Muscari à grappes, Muscari neglectum

FORT L’ÉCLUSE
FORT L’ÉCLUSE
Hellébore fétide, Helleborus foetidus

Hellébore fétide, Helleborus foetidus

FORT L’ÉCLUSE

Petit goûter un peu avant d’arriver au sommet, nous avons besoin de reprendre des forces , avec vue aérienne sur le Rhône au cœur de sa cluse.

 

FORT L’ÉCLUSE
FORT L’ÉCLUSE
FORT L’ÉCLUSE
FORT L’ÉCLUSE
FORT L’ÉCLUSE
FORT L’ÉCLUSE
FORT L’ÉCLUSE
FORT L’ÉCLUSE

Nous sommes bientôt récompensées de nos efforts, le Fort supérieur se dresse devant nous ! Nous traversons l’édifice grâce à des passerelles.

 

FORT L’ÉCLUSE
FORT L’ÉCLUSE
FORT L’ÉCLUSE
FORT L’ÉCLUSE
FORT L’ÉCLUSE
FORT L’ÉCLUSE
FORT L’ÉCLUSE
FORT L’ÉCLUSE
FORT L’ÉCLUSE
FORT L’ÉCLUSE
FORT L’ÉCLUSE
FORT L’ÉCLUSE

Pour redescendre, c’est facile… et surtout rapide… Nous suivons la route jusqu’aux Binsets et là prenons un sentier "hyper raide" qui rejoint directement le parking du Fort inférieur !

FORT L’ÉCLUSE
FORT L’ÉCLUSE

La boucle est bouclée, contentes d’être arrivées en bas et surtout très fières de nous !!!

 

Un peu d’histoire relative au Fort l’Écluse (site incontournable de notre région) :

La migration du peuple Helvète vers la Gaule par le "Pas de l’Écluse" fournit à Jules César en 58 av. JC le prétexte de la guerre des Gaules qui s’acheva 6 années plus tard à Alésia. Au XIIIème siècle, une maison forte fut construite sur l’initiative des sires de Gex, puis fut enlevée par le comte Amédée V de Savoie.

Jusqu’au XVIIIème siècle, le site fut l’objet de nombreux assauts de la part des Genevois, des Bernois, des Savoyards, des Espagnols et des Français. Ceux-ci s’en emparent définitivement en 1601 et le modifient selon le système de défense de Vauban.

En 1814 et 1815, à la chute de l’Empire, des combats opposent les troupes napoléoniennes aux Autrichiens. En grande partie détruit, le fort est restauré à partir de 1820.

La caserne supérieure vient compléter l’ensemble, les deux parties étant reliées par un escalier souterrain de 1165 marches. En 1940, le fort résiste à l’invasion allemande du 22 au 24 juin.Le dernier combat y sera livré en 1944 lorsque les résistants du maquis de l’Ain le disputeront aux Allemands. Il fut ensuite désarmé et vendu par l’armée en 1981.

 

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article