Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
RANDOCOPS

RANDOCOPS

Randonnées et sorties diverses entre copines.

FERNEY (une ville) VOLTAIRE (un homme)

Ce jeudi 6 avril 2017, visite guidée de Ferney-Voltaire proposée par l’Office de Tourisme de Divonne-les-Bains. À la fin de la visite, Ferney et Voltaire n’ont plus ou presque plus de secrets pour nous… J’essaie de résumer le mieux possible…

 

Fernai à partir de 1125, Fernex dès 1546, l’orthographe Ferney apparaît pour la première fois dans un courrier de Voltaire daté du 14 mai 1774.

C’est en séance du Conseil Municipal du 24 novembre 1793, présidé par le maire Jean-Louis Wagnière, ancien secrétaire de Voltaire, que la ville prend officiellement le nom de Ferney-Voltaire.

 

FRANÇOIS MARIE AROUET DIT VOLTAIRE (1694 – 1778)

Né à Paris en 1694, François Marie Arouet, fils d’un notaire aisé, reçoit une éducation humaniste chez les Jésuites, Il fait ses premières armes littéraires en écrivant des lettres satiriques contre le régent, ce qui lui vaut d’être embastillé en 1717. Il prend alors le nom de Voltaire (contraction de volontaire???)

À la suite d’une dispute avec le Chevalier de Rohant en 1725, il est à nouveau embastillé puis exilé en Angleterre. Après 3 ans, il retourne en France, mais la publication de ses "Lettres Philosophiques" le rendent à nouveau indésirable à Paris.

Dès lors, il ne cessera de chercher la sécurité loin de Paris : à Cirey chez Madame du Châtelet (1734), auprès de Frédéric II de Prusse (1750-1753), au Château de Prangins (1754-1755), puis dans ses domaines des Délices près de Genève et enfin à Ferney où il restera les 20 dernières années de sa vie (1758-1778).

En février 1778, de retour à Paris, il fait jouer "Irène", sa dernière tragédie, qui est un véritable triomphe. Il meurt le 30 mai 1778. Ses cendres sont transférées au Panthéon le 11 juillet 1791.

Statue de bronze inaugurée le 27 juillet 1890, financée et scuptée par Emile Lambert (qui était alors propriétaire du château)

Statue de bronze inaugurée le 27 juillet 1890, financée et scuptée par Emile Lambert (qui était alors propriétaire du château)

VOLTAIRE, PATRIARCHE DE FERNEY (1758-1778)

Âgé de 64 ans et nanti d’une grosse fortune, Voltaire s’installe à Ferney (Il achète en même temps que le château, la Seigneurie de Ferney), territoire libre près de la Suisse, d’où il va exercer sur toute l’Europe un rayonnement intellectuel.

Mais d’où lui vient cette fortune ???

Certes il fait un petit héritage de son père et ses écrits lui rapportent un peu d’argent mais surtout il joue à la loterie…

En effet, les caisses de l’État étant vides, une loterie est instaurée pour essayer de les remplir quelque peu. C’était sans compter sur Voltaire qui, avec ses amis achète TOUS les billets et gagne ainsi des sommes faramineuses qu’il place judicieusement par la suite… L’État intente un procès, c'est Voltaire qui le gagne !

L’Aubergiste de l’Europe ou l’Art de recevoir

A Ferney, Voltaire qui se dit "l’Aubergiste de l’Europe" reçoit avec beaucoup de générosité un grand nombre d’hôtes de marque venus de l’Europe entière qu’il invite à de somptueux repas agrémentés de divertissements intellectuels, représentations théâtrales mais aussi conversations philosophiques ou littéraires.

Écrivain engagé et avocat

Ses 20 dernières années sont les plus fécondes de sa vie. Outre sa production littéraire abondante, il combat l’injustice, l’intolérance et le fanatisme en prenant la défense des familles Calas, Sirven et du Chevalier de la Barre.

Seigneur de village

À Ferney, Voltaire se découvre une vocation de propriétaire terrien et de Seigneur de village. Il se fait tour à tour agriculteur, architecte, urbaniste et entrepreneur : il assèche les marais, défriche et amende les terres incultes. Il fait construire des maisons, un théâtre, une fontaine, déplace l’Église qui lui bouche la vue (il devra pour finir la rebâtir au même endroit) et favorise le commerce et l’artisanat en créant faïencerie, tuilerie, horlogerie, tannerie et fabrique de bas de soie.

D’un village pauvre peuplé de 150 habitants, il laisse à sa mort, une petite ville prospère de plus de 1000 habitants.

 

LE VILLAGE DE FERNEX

Il subsiste quelques vestiges de l’ancien village de Fernex que Voltaire connut à son arrivée en 1758.

- La Ferme Burdaison

 

FERNEY (une ville) VOLTAIRE (un homme)

- La Fontaine, établie en 1627 par Jean Diodati au bout de la ruelle St-Germain, elle fut déplacée en 1978 au bord de la voie publique.

FERNEY (une ville) VOLTAIRE (un homme)

- la Ferme du Châtelard, du XVIème siècle, elle fut remaniée par Voltaire de 1764 à 1769

 

FERNEY (une ville) VOLTAIRE (un homme)

LE FERNEY DE VOLTAIRE

 

- La Fontaine Publique, le buste en bronze qui la surmonte est l’œuvre du sculpteur Houdon. Il fut offert à la commune en 1878 par Claude-Marie David, alors propriétaire du château.

FERNEY (une ville) VOLTAIRE (un homme)

L’afflux de nouveaux arrivants incita Voltaire à se comporter en véritable promoteur.

Il fit paver les rues et le nouveau Ferney se développa sur les axes Genève – Gex et Meyrin – Versoix. Les maisons dites en "bande continue" sont des maisons mitoyennes coiffées de toitures à deux pentes et demi-croupes avec un avant-toit en forme de berceau (pour éviter l’installation des nids d’hirondelles). Elles comportent en général un ou deux étages.

FERNEY (une ville) VOLTAIRE (un homme)
FERNEY (une ville) VOLTAIRE (un homme)

- Les Comptoirs d’Horlogerie

Entre 1771 et 1773, quatre ateliers fabriquent et écoulent environ 4000 montres. Il n’en reste actuellement que deux : le Grand Comptoir, 15 rue de Meyrin et le Petit Comptoir, 33 rue de Meyrin.

Ces constructions se démarquent des autres par des fenêtres jumelles sous le toit destinées à dispenser un maximum de lumière dans l’atelier.

 

FERNEY (une ville) VOLTAIRE (un homme)

- La Maison Fusier

À son arrivée à Ferney, Voltaire installe un théâtre dans le parc de son château, puis en 1775 charge l’architecte Léonard Racle de bâtir "une salle de spectacle et une maison". Ce théâtre est inauguré le 22 juillet 1776. Il ne reste plus aujourd’hui de l’ancienne "Comédie" que la façade.

 

FERNEY (une ville) VOLTAIRE (un homme)FERNEY (une ville) VOLTAIRE (un homme)

- La Ferme du Châtelard

C’est une ancienne ferme du domaine de Voltaire. La Fontaine et le bâtiment qui lui font face, furent construits par Voltaire, destinés à l’habitation des domestiques et ouvriers de la ferme.

 

FERNEY (une ville) VOLTAIRE (un homme)
FERNEY (une ville) VOLTAIRE (un homme)

- Le Château

Lorsque Voltaire se porte acquéreur du château, il le reconstruit entièrement en dirigeant lui-même les travaux, dès 1758; le château est terminé en 1762.

Le parc est aménagé simultanément et participe à la mise en scène du château qui domine le site.

En 1765, il fait ajouter deux ailes qui donnent à l’édifice son aspect définitif.

Le château, classé monument historique depuis 1958, a été acquis par l’État en 1998. Il est actuellement en rénovation.

 

Façade côté cour

Façade côté cour

Façade côté jardin

Façade côté jardin

En rénovation !

En rénovation !

La Chapelle

Cette petite chapelle (actuellement dans l’enceinte du château) était l’Église paroissiale de Ferney jusqu’en 1826. Voltaire la rénova entre 1760 et 1761 afin de l’agrandir et l’embellir.

L’inscription au fronton "Deo Erexit Voltaire M.DCC.LXI" en fait la seule église au monde dédiée à Dieu seul.

FERNEY (une ville) VOLTAIRE (un homme)

L’Église actuelle

Dédiée à Notre-Dame de l’Assomption ainsi qu’à Saint-André, elle est construite en 1825-1826 pour remplacer la précédente devenue trop petite et également en réaction à l’édification en 1824 d’un Temple Protestant.

FERNEY (une ville) VOLTAIRE (un homme)
FERNEY (une ville) VOLTAIRE (un homme)

Et pour terminer l’après-midi :

Exposition sur la Poterie Ferneysienne à l’Hôtel de Ville

FERNEY (une ville) VOLTAIRE (un homme)

- Eugène Hecler (1843-1922)

FERNEY (une ville) VOLTAIRE (un homme)
FERNEY (une ville) VOLTAIRE (un homme)
FERNEY (une ville) VOLTAIRE (un homme)
FERNEY (une ville) VOLTAIRE (un homme)
FERNEY (une ville) VOLTAIRE (un homme)
FERNEY (une ville) VOLTAIRE (un homme)
FERNEY (une ville) VOLTAIRE (un homme)
FERNEY (une ville) VOLTAIRE (un homme)

- René Nicole (1885-1960)

FERNEY (une ville) VOLTAIRE (un homme)
FERNEY (une ville) VOLTAIRE (un homme)
FERNEY (une ville) VOLTAIRE (un homme)
FERNEY (une ville) VOLTAIRE (un homme)

- Alice Sordet-Bonifas dite Lifas (?-1980)

 

FERNEY (une ville) VOLTAIRE (un homme)
FERNEY (une ville) VOLTAIRE (un homme)

- Paul Bonifas (1893-1967)

 

FERNEY (une ville) VOLTAIRE (un homme)
FERNEY (une ville) VOLTAIRE (un homme)
FERNEY (une ville) VOLTAIRE (un homme)
FERNEY (une ville) VOLTAIRE (un homme)

Un après-midi très agréable grâce à une guide exceptionnelle, passionnée, sympathique et souriante…

RV en été pour une visite nocturne en costumes d’époque !

 

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article